French Navy : Forum consacré à la Marine Nationale

L'équipe de French Navy vous souhaite la bienvenue sur le forum consacré à la Marine Nationale. ...

L'aviation Navale

05-03-2007 à 16:24:47
Force organique de l'aéronautique navale, commandée par un officier général (ALAVIA), l'aviation navale s'articule autour de trois composantes : l'aviation embarquée sur le Charles de Gaulle, l'aviation détachée sur les bâtiments d'escorte et l'aviation de patrouille et de surveillance maritime opérant depuis la terre.

L'aviation embarquée sur les porte-avions:

Affectée aux bases d'aéronautique navale de Landivisiau et de Nîmes- Garons, elle se compose de trois flottilles de combat (1lF, 12F, 16F, 17F), d'une flottille chargée de la sûreté du groupe aéronaval (4F), d'une escadrille d'entraînement et de soutien spécifique (57S) et du centre de formation de l'aviation embarquée. Ces flottilles participent à la dissuasion, à des opérations de projection de puissance et de maîtrise de l'espace aéromaritime.



Actuellement, à chaque mission correspond un type d'aéronef : le Super- Etendard modernisé et le Rafale (12F) pour l'assaut contre des objectifs navals et terrestres et la dissuasion; Le Super-Etendard modernisé standard 4 pour la reconnaissance tactique terrestre ou maritime; enfin, le Hawkeye pour la sûreté de la force aéronavale.

L'aviation embarquée sur les bâtiments de la flotte:

Implantée sur les bases d'aéronautique navale de Saint-Mandrier, Lanvéoc-Poulmic et Hyères, elle comprend cinq flottilles (31F, 32F, 34F, 35F et 36F) et deux escadrilles (22S et 10S), qui mettent en oeuvre les hélicoptères destinés à être embarqués, ainsi que deux centres d'entraînement et d'instruction.

Ces formations fournissent des détachements permanents sur les bâtiments porteurs. Ainsi, les frégates de lutte anti-sous-marine embarquent des Lynx, les frégates de type Cassard ou La Fayette ont à leur bord des Panther, tout comme les frégates de surveillance, pour lesquelles ces hélicoptères remplacent progressivement les Alouette toujours embarquées sur la Jeanne d'Arc.

Les Alouette, Dauphin et Super-Frelon assistent également le groupe aérien embarqué sur le porte-avions ou les transports de chalands de débarquement.

Par ailleurs, quatre détachements permanents d'hélicoptères Dauphin de service public (32F/SP), destinés à la recherche et au sauvetage en mer, sont répartis sur le littoral : Le Touquet, Cherbourg, La Rochelle et Hyères (ou Ajaccio pendant la saison estivale).



L'aviation de patrouille et de surveillance maritime

Elle est répartie sur les bases d'aéronautique navale de Lann-Bihoué, Nîmes-Garons, Hyères et outre-mer. L'aviation de patrouille maritime se compose de deux flottilles de combat équipées d'Atlantique 2 (21F et 23F). L'aviation de sûreté maritime comprend une flottille de surveillance maritime outre-mer équipée de Gardian (25F), deux flottilles et une escadrille dotées de Xingu et de Nord 262 (24F, 28F et 56S) dont l'une est également équipée de Falcon 50M (24F). Il faut ajouter une escadrille pour le soutien de l'école du personnel volant (EPV/50S), deux centres d'entraînement et d'instruction et d'un centre d'analyse et d'instruction.

Basés à terre mais instruments aériens de combat sur mer, les Atlantique 2 ont pour missions principales la participation à la dissuasion (soutien à la FOST) et la recherche de bâtiments et de sous-marins adverses qu'ils peuvent attaquer et détruire. Ils participent également à des missions de projection de puissance.

Avions de surveillance maritime, le Nord 262 et le Gardian exercent leurs compétences en métropole pour l'un et outre-mer pour l'autre (Nouvelle- Calédonie et Tahiti) tandis que les Xingu assurent en métropole des missions de soutien logistique. Enfin, la flottille 24F, recréée début 2000, regroupera à terme quatre Falcon 50 Surmar pour la sûreté des approches maritimes, la recherche et le sauvetage dans le cadre des missions de service public et des accords internationaux.

A ces trois composantes, il convient d'ajouter l'escadrille de réception et de convoyage et le centre d'expérimentation pratique de l'aéronautique navale implantés à Hyères, ainsi que le centre d'entraînement à la survie et au sauvetage de l'aéronautique navale, implanté à Lanvéoc-Poulmic.

L'aviation navale, qui regroupe près de deux cents appareils et trois mille cinq cents personnes sur six sites métropolitains et deux sites outre-mer, poursuivra sa modernisation dans les années à venir, notamment avec la montée en puissance des flottilles de Rafale et l'arrivée des premiers NH-90 de soutien.



--Message édité par le 03-03-07 à 09:08:18--
Faire dE Sa viE Un rêvE Et d'uN Rêve unE Réalité!
  • Liens sponsorisés



21-10-2006 à 12:48:55
Dans les escadrilles, il ne faut surtout pas oublier la 50S!!!!
Passage obligatoire pour TOUS les pilote de l'aéronavale: le stage CESSAN qui permet de travailler les extractions de cabine, les parachutages en mer etc..
Bref, le stage le plus important et aussi ELIMINATOIRE pour une candidature EOPAN!!

[glow]" Qui ose gagne "
"...ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes..."
"...sans murmures dans la souffrance pour mieux entendre au loin les cris..."[/glow]
01-02-2007 à 16:01:55
à propos, les NH90 remplacent un hélico?

01-02-2007 à 18:03:29
Yes, ils remplacerons le Lynx.

Faire dE Sa viE Un rêvE Et d'uN Rêve unE Réalité!
08-02-2007 à 18:48:01
et le super frelon
il me semble
08-02-2007 à 21:42:34
05-03-2007 à 15:50:41

et le super frelon
il me semble


Effectivement le NH90 en version ASM remplacera le WG13Lynx, et en version cargo le SA321 Super Frelon.
Par contre Eurocopter a actuellement de gros problèmes de mise au point de la version navalisée, ce qui risque à terme de provoquer pas mal de retard pour les commandes et les livraisons.
05-03-2007 à 16:24:47
Tiens, le retard ne m'étonne pas (ou plus)...

SEGER au Cercle Naval de Brest...

PMM session 2005/2006, Rennes


Futur DETEC ou ELARM en Septembre 2007, j'espére
  • Liens sponsorisés